IN THE NEWS

Oct 30, 2017

 

(français ci-dessous)

The Gulf Islands were the site of a simulated ferry evacuation with the Joint Task Force (Pacific) (JTFP) of the Canadian Armed Forces (CAF) coordinating search and rescue operations in a large-scale, on-water exercise. The exercise is jointly managed by the Department of National Defence and the Canadian Coast Guard with coordination through the Joint Rescue Coordination Centre (JRCC) involving both air coordination by the CAF and marine rescue coordination by the Canadian Coast Guard.

Following the ferry evacuation, command was handed to the Canadian Coast Guard for environmental response operations. It was all part of day one of Exercise Salish Sea 2017 – a multi-agency maritime disaster training exercise happening on Oct. 25 and 26th.

As part of the $1.5-billion Oceans Protection Plan, the Government of Canada committed to having a better coordinated federal emergency response, by conducting regular response exercises with communities, stakeholders and Indigenous communities to ensure response readiness. The Canadian Coast Guard and Canadian Armed Forces are leading the marine and air response to Exercise Salish Sea 2017, designed to help agencies and responders inter-operate in a simulated real-time environment. The scenario tested how agencies would work together in a large-scale marine emergency ranging from a mass casualty evacuation to the environmental response that follows such an incident.

Partners participating in Exercise Salish Sea include: Canadian Armed Forces, Canadian Coast Guard, BC Ferries, BC Emergency Health Services, Emergency Management BC, BC Ministry of Environment, Royal Canadian Marine Search and Rescue and Public Safety Canada, among a great many others. Coastal First Nations including Nisga’a, Metlakatla, Gitxaala, Nuxalk, Heiltsuk, Haisla, and Gitga’at observed the exercise to assist in developing localized search and rescue programs. 

“Thanks to our Government’s $1.5-billion investment in the Oceans Protection Plan, Canada will be better informed, better prepared and better equipped to respond in the event of marine emergencies and pollution incidents. Training scenarios like Exercise Salish Sea 2017 help us test and demonstrate our enhanced capacity, and I’m proud that the exercice was a tremendous success,” said The Honourable Dominic LeBlanc, P.C., Q.C., M.P., Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard.

“As Commander of Joint Task Force (Pacific) I recognize the importance of maintaining a high state of Search and Rescue readiness for British Columbia’s busy territorial waters. Exercise Salish Sea 17 affords JTF(P) the unique opportunity to train in a realistic scenario alongside our federal and provincial partners and community stakeholders,” said Rear-Admiral Art McDonald, Commander, Joint Task Force (Pacific), Canadian Armed Forces.

 

This two day exercise involves approximately 500 people from more than 20 government and non-governmental organizations – including local Indigenous peoples from several Coastal First Nations.

Canadian Coast Guard personnel joined this exercise from both Central & Atlantic Canada, while personnel from both the United States Coast Guard and the Korean Coast Guard also attended.

A total of 15 vessels and four aircraft were employed.

The Canadian Coast Guard regularly holds search and rescue and marine pollution response training sessions for interested Indigenous and coastal communities.

The Government of Canada’s $1.5 billion Oceans Protection Plan is designed to create a world-leading marine safety system. 


Exercice d'entraînement multi-organismes sur les catastrophes maritimes se termine

Les îles Gulf ont accueilli un exercice de simulation d'évacuation d'un traversier, dont les opérations de recherche et sauvetage ont été coordonnées par la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), les Forces armées canadiennes dans le cadre d'un exercice à grande échelle sur l'eau. Cet exercice est géré conjointement par le ministère de la Défense nationale et la Garde côtière canadienne, avec la coordination du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage (CCCOS), notamment la coordination aérienne par les Forces armées canadiennes et la coordination du sauvetage maritime par la Garde côtière canadienne.

Après l'évacuation du traversier, le commandement a été confié à la Garde côtière canadienne pour des opérations d'intervention environnementale. Toutes ces activités faisaient partie du 1er jour de l'exercice Mer des Salish 2017 – un exercice d'entraînement multi-organismes sur les catastrophes maritimes organisé les 25 et 26 octobre.

Dans le cadre du Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, le gouvernement du Canada s'est engagé à améliorer les interventions fédérales coordonnées en cas d’urgences, en effectuant régulièrement des exercices d'intervention avec les communautés, les parties intéressées et les collectivités autochtones, pour garantir l’état de préparation en vue d'une éventuelle intervention. La Garde côtière canadienne et les Forces armées canadiennes dirigent l'intervention maritime et aérienne pour l'exercice Mer des Salish 2017, conçu pour aider les organismes et les intervenants à interagir entre eux dans un environnement simulé en temps réel. Le scénario a testé la façon dont les organismes travailleraient ensemble lors d'une urgence maritime de grande envergure, allant d'une évacuation de masse des victimes à une intervention environnementale suivant un tel incident.

Les participants à l'exercice Mer des Salish comprennent : les Forces armées canadiennes, la Garde côtière canadienne, BC Ferries, BC Emergency Health Services, Emergency Management BC, le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique, la Royal Canadian Marine Search and Rescue et Sécurité publique Canada, parmi bien d’autres. Les Premières Nations côtières, y compris les nations Nisga’a, Metlakatla, Gitxaala, Nuxalk, Heiltsuk, Haisla, et Gitga’at ont observé l'exercice afin de contribuer au développement des programmes localisés de recherche et sauvetage. 

« Grâce à l'investissement de 1,5 milliard de dollars de notre gouvernement dans le Plan de protection des océans, le Canada sera mieux informé, mieux préparé et mieux équipé pour intervenir en cas d'urgences maritimes et d'incidents de pollution marine. Les scénarios d'entraînement comme l'exercice Mer des Salish 2017 nous aident à tester et à démontrer notre capacité améliorée. Je suis fier que l’exercice ait connu un succès retentissant. dit l’honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. »

« En tant que commandant de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), je reconnais l'importance de maintenir un niveau élevé de préparation dédié à la recherche et au sauvetage dans les eaux territoriales de la Colombie-Britannique. L'exercice Mer des Salish 2017 offre une occasion unique à la FOI(P) de s'entraîner dans un scénario réaliste aux côtés de nos partenaires fédéraux et provinciaux et des intervenants communautaires. dit le contre-amiral Art McDonald, commandant, Force opérationnelle interarmées (Pacifique), Forces armées canadiennes. »

Cet exercice de deux jours compte plus de 500 participants de plus de 20 organismes gouvernementaux et non gouvernementaux – y compris les peuples autochtones locaux de plusieurs Premières Nations de la côte.

Les employés de la Garde côtière canadienne se sont joints à l'exercice depuis les Régions du Centre et du Canada atlantique. Le personnel de la Garde côtière des États-Unis et de la Corée y a également participé.

En tout, 15 navires et quatre aéronefs ont été mis à contribution.

La Garde côtière canadienne organise régulièrement des séances de formation sur la recherche et sauvetage et sur l'intervention en cas de pollution marine pour les collectivités autochtones et côtières intéressées.

Le Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars du gouvernement du Canada a pour objet de créer un système de sécurité maritime de renommée mondiale.

RELATED LINKS