IN THE NEWS

Mar 28, 2018

 

(français ci-dessous)

Innovation is changing how we live and work, bringing with it new opportunities and challenges for Canada and its Group of Seven (G7) partners. Today, G7 Employment and Innovation ministers concluded a two-day meeting on Preparing for Jobs of the Future, focused on how G7 countries can help workers get the skills, training and opportunities they need to succeed in a changing economy.

This meeting was co-chaired by the Honourable Patty Hajdu, Minister of Employment, Workforce Development and Labour and the Honourable Navdeep Bains, Minister of Innovation, Science and Economic Development, with participation by the Honourable Jean-Yves Duclos, Minister of Families, Children and Social Development. As G7 countries met this week to discuss how they're seizing the opportunity of a transforming economy to create the kind of growth that works for everybody, Canada reiterated gender equality as a key component of a strong economy and progressive society. Members of the Gender Equality Advisory Council for Canada’s G7 Presidency also participated in the meetings, offering important perspectives on how G7 countries can move toward achieving gender equality.

During their meetings, G7 Employment and Innovation ministers agreed on the following:

  1. a statement on stimulating innovation where G7 countries agreed that governments take an active leadership role in preparing companies to be part of the digital economy and to create well-paying, middle class jobs;
  2. a G7 Statement on Artificial Intelligence (AI) to continue advancing towards a common vision for this transformative technology;
  3. to convene a multi-stakeholder conference on AI hosted by Canada in the fall 2018;
  4. to proceed with a time-limited G7 Employment Task Force to undertake targeted research and analysis, and make recommendations on priority issues for G7 countries on preparing for jobs of the future;
  5. to launch the G7 Future of Work Forum, a digital tool that will support the work of the G7 Employment Task Force and enable Member States to share information on policies, programs and ideas; and
  6. to promote domestic and international tools to address violence and harassment in the workplace through the development of international standards under the International Labour Organization’s leadership.

To further support the work undertaken during its 2018 G7 Presidency, Canada will facilitate multi-stakeholder dialogue and collaboration on AI. In addition, Canada will host a conference with domestic partners on preparing for jobs of the future and encourage other G7 countries to engage their domestic partners in similar discussions. As part of Canada’s commitment to demonstrating leadership in helping young Canadians develop their skills and get meaningful, paid work experience, Minister Hajdu also announced today up to 500 new paid work placements for students in the artificial intelligence sector, with specific support for female students. Through partnerships with AI leading organizations like Canada’s Information and Communications Technology Council and its partnering companies, such as Corstem based here in Montreal, the Government of Canada will be giving more post-secondary students the chance to learn in a hands-on work environment. This will help them do better in the job market when they graduate, and gives employers access to a pool of talented young people who have the skills they’re looking for, straight out of school.

“Helping more Canadians get the skills, training and opportunities they need to succeed will help grow our economy, strengthen the middle class and help those working hard to join it. When we ensure that all Canadians, including women, have a real and fair shot at success, we all thrive. Our country is stronger and more prosperous when everyone can take part in and benefit from a growing economy,” said The Honourable Patty Hajdu, Minister of Employment, Workforce Development and Labour.

“Canada and its G7 partners are committed to fully embracing innovation and equipping our citizens with the tools, skills, and information they need to succeed, now and for the jobs of the future. That’s why Canada has made historic investments in science, research and technology, including in areas of high-growth potential like artificial intelligence, a field in which Canada is a world leader,” said The Honourable Navdeep Bains, Minister of Innovation, Science and Economic Development.

“Governments have important roles to play in preparing for the jobs of the future. By continuing to share experiences and best practices, and by anticipating evolving opportunities and needs, G7 nations will ensure everyone can benefit from transformative technologies,” said The Honourable Jean-Yves Duclos, Minister of Families, Children and Social Development.

The G7 is an informal grouping of seven of the world’s advanced economies consisting of Canada, France, Germany, Italy, Japan, the United Kingdom, and the United States. The European Union is also a member of the G7 and is represented by the European Council and the European Commission.

RBC Economics estimates that if women participated in Canada’s workforce at the rates that men do today, we would boost the size of the Canadian economy by 4 per cent.

To support young families and gender equality in both the workplace and the home, Canada’s Budget 2018 is introducing a new Employment Insurance Parental Sharing Benefit that will help support an equal distribution of home and work responsibilities.

Through Budget 2018, the Government of Canada is taking a leadership role in addressing the systemic undervaluation of women by announcing legislation to reduce the gender wage gap in federally regulated workplaces.

The Government of Canada continues to deliver on its Innovation and Skills Plan to build an economy that works for everyone.

Co-chaired by Melinda Gates and Canada’s Ambassador to France, Isabelle Hudon, the Gender Equality Advisory Council is advising the Canadian presidency on integrating gender equality and women’s empowerment across all themes, activities and initiatives.  


Les ministres de l’Emploi et de l’Innovation du G7 préparent le terrain pour les emplois de l’avenir 

L’innovation transforme nos modes de vie et de travail. Pour le Canada et ses partenaires du Groupe des Sept (G7), l’innovation est synonyme d’opportunités et de défis. Aujourd’hui, les ministres de l’Emploi et de l’Innovation du G7 ont conclu une réunion de deux jours sur le thème Se préparer aux emplois de l’avenir. Leurs discussions ont porté principalement sur ce que peuvent faire les pays du G7 pour aider les travailleuses et les travailleurs à acquérir les compétences et la formation qui leur permettront de saisir les opportunités d’une économie en mutation.

Cette réunion a été coprésidée par l’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, et l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, avec la participation de l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. Cette semaine, dans le cadre de la réunion du G7 sur les façons de miser sur une économie en transformation pour générer une croissance qui profite à tout le monde, le Canada a rappelé que l’égalité entre les sexes est une composante clé d’une économie forte et d’une société progressiste. Des membres du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes pour la présidence canadienne du G7 ont aussi pris part aux rencontres, et ont mis de l’avant d’importantes perspectives quant aux moyens dont dispose le G7 pour favoriser l’atteinte de l’égalité des sexes.

Durant leurs rencontres, les ministres de l’Emploi et de l’Innovation du G7 ont convenu :

  1. d’une déclaration sur l’innovation stimulante dans laquelle les pays du G7 s’entendent pour que leurs gouvernements exercent un leadership actif auprès des entreprises afin qu’elles soient partie intégrante de l’économie numérique et de la création d’emplois bien rémunérés pour la classe moyenne;
  2. d’une déclaration du G7 sur l’intelligence artificielle (IA), pour poursuivre la démarche vers une vision commune à l’égard de cette technologie transformatrice;
  3. de la tenue au Canada d’une conférence  sur l’intelligence artificielle entre de multiples intervenants à l’automne de 2018;
  4. de la mise sur pied d’un groupe de travail temporaire du G7 sur l’emploi, pour mener des recherches et des analyses ciblées et faire des recommandations sur les enjeux prioritaires du G7 relativement à la préparation aux emplois de l’avenir;
  5. du lancement du Forum du G7 sur le futur de l'emploi, un outil numérique qui appuiera le Groupe de travail du G7 sur l’emploi et la mise en commun par les États membres d’information sur les politiques, les programmes et les idées;
  6. de promouvoir la mise en place d’outils nationaux et internationaux visant à contrer la violence et le harcèlement au travail; cette démarche s’appuierait sur des normes internationales élaborées sous la gouverne de l’Organisation internationale du travail.

Pour appuyer encore plus fortement le travail entrepris durant sa présidence du G7 en 2018, le Canada facilitera le dialogue et la collaboration entre de multiples intervenants au sujet de l’intelligence artificielle. Il réunira également des partenaires nationaux dans le cadre d’une conférence sur la préparation aux emplois de l’avenir. Il encourage d’ailleurs ses partenaires du G7 à entreprendre une démarche semblable. Le Canada est en outre fermement résolu à faire preuve de leadership pour aider les jeunes Canadiennes et Canadiens à affûter leurs compétences et à obtenir des expériences de travail enrichissantes et rémunératrices. À l’appui de cet engagement, la ministre Hajdu a annoncé aujourd’hui que jusqu’à cinq cents nouveaux emplois rémunérés pour étudiants pourraient être créés dans le secteur de l’intelligence artificielle, ce qui inclut un soutien particulier aux étudiantes. Par le truchement de partenariats avec des organisations de pointe en intelligence artificielle, comme le Conseil des technologies de l’information et des communications du Canada et ses partenaires du secteur privé, notamment Corstem, établie ici, à Montréal, le gouvernement du Canada offrira à un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants postsecondaires davantage d’occasions d’apprentissage en milieu de travail. Cette démarche favorisera évidemment une meilleure préparation au marché de l’emploi au terme des études, sans compter le fait que les employeurs ont ainsi accès à des bassins de jeunes diplômés bien outillés.

«En aidant davantage de Canadiennes et de Canadiens à acquérir des compétences et à suivre des formations qui sont synonymes d’opportunités, nous favoriserons la croissance de notre économie. Cette démarche contribuera en outre à renforcer la classe moyenne et à soutenir celles et ceux qui travaillent fort pour en faire partie. Lorsque nous veillons à ce que l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens aient de véritables chances de succès, en toute équité, nous en profitons collectivement. Notre pays est plus fort et plus prospère quand chaque personne peut participer à une économie en croissance et en bénéficier. a dit l’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail. »

«Le Canada et ses partenaires du G7 sont résolus à faire fond sur l’innovation et à doter les citoyennes et citoyens des outils, des compétences et de l’information dont ils ont besoin pour réussir, maintenant et dans le contexte des emplois de l’avenir. Le Canada a donc réalisé des investissements historiques dans les secteurs des sciences, de la recherche et des technologies, ainsi qu’en intelligence artificielle, un secteur à fort potentiel de croissance où le Canada est à l’avant-garde à l’échelle mondiale. a dit l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique. »

«Les gouvernements ont d’importants rôles à jouer dans la préparation aux emplois de l’avenir. En poursuivant la mise en commun d’expériences et de pratiques exemplaires, et en anticipant les opportunités et les besoins, les pays du G7 pourront s’assurer que les technologies transformatrices profitent à tout le monde. a dit l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social. »

Le G7 est un groupe informel de sept économies du monde industrialisé. Il comprend le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis. L’Union européenne est représentée au Sommet des dirigeants par le Conseil européen et la Commission européenne.

Selon Recherche économique RBC, si les femmes participaient aujourd’hui au marché du travail aux mêmes taux que ceux des hommes, l’impact sur le PIB canadien serait de 4 %.

Pour soutenir les jeunes familles et favoriser l’égalité des sexes, tant au travail qu’à la maison, le Budget de 2018 du gouvernement du Canada comporte une nouvelle Prestation parentale partagée d’assurance-emploi. Cette prestation contribuera à répartir équitablement les responsabilités familiales et professionnelles.

Dans son Budget de 2018, le gouvernement du Canada assume le leadership voulu pour réduire l’écart salarial entre les hommes et les femmes au sein des entités régies par les lois fédérales illustre le leadership du Canada pour remédier à la sous-représentation systémique des femmes.

Le gouvernement du Canada continue d’appliquer son Plan pour l'innovation et les compétencesafin de bâtir une économie qui profite à l’ensemble de la population.

Coprésidé par Melinda Gates et l’ambassadrice du Canada en France, Isabelle Hudon, le Conseil consultatif sur l’égalité des sexes prodigue des conseils en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes et au sujet de l’inclusion de ces considérations dans l’ensemble des thèmes, activités et initiatives de la présidence.

RELATED LINKS